Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Nos pages Facebook 

Notre critique de Mariages et conséquences

Mariages et conséquences Comédie amère sur le couple, Mariages et conséquences l’épingle dans ses pires travers.
Alan Ayckbourn signe un huis clos âpre et âcre.
En fin observateur et psychologue, avec beaucoup d’humour, il décape l’âme humaine à grands coups d’acide.
Il réunit, le temps d’un après-midi, des amis qui se sont perdus de vue depuis près de trois ans. La fiancée de l’un d’eux vient de disparaître et les autres se sentent moralement obligés de faire un geste.
Dans une écriture contemporaine, l’auteur anglais nous dépeint un mur lisse, dont la peinture se craquelle, laisse apparaître des fissures.
Elles deviendront lézardes, le ciment s’effritera et les briques se descelleront.

Nous sommes dans le salon de Dany (Catherine Claeys) et Paul (un impeccable Marc De Roy) un ménage qui bat de l’aile.
Dany se sent trompée (sans preuves) et Paul court après le moindre jupon qui se profile à l’horizon.
Évelyne (Valérie Marchant) et Jean (Pierre Pigeolet), elle impassible, froide et d’un franc-parler glacial, lui un looser hyperactif sont le second couple mal assorti.
Entre eux, Marianne (Aylin Yay, truculente petite souris), généreuse gaffeuse ne vit que pour servir de mère de substitution et d’infirmière à Georges, son hypocondriaque mari, qui ne peut se passer de son épouse plus de 25 minutes.
La tension est déjà à son comble quand débarque enfin le soi-disant éploré Clément (un Bernard Cogniaux lunaire et exalté à souhait) sensé être accablé de chagrin par la mort de sa fiancée.
Il est pourtant le plus serein d’entre eux. 
Il s’estime chanceux d’avoir rencontré l’amour, de l’avoir vécu même brièvement. Et comme tous les gens heureux, il irradie et essaye de partager, parfois très maladroitement, ce sentiment.
Il va fouiller dans ses souvenirs et réveiller quelques fantômes.

Mariages et conséquences Martine Willequet nous offre une mise en scène précise, rigoureuse, soucieuse du détail.
Chaque personnage est développé en permanence.  Il est toujours présent, du geste, du corps ou du regard.
Ce travail donne une impression double.
Tous deviennent plus proches, plus vivants, avec leurs non-dits, leurs mensonges… et leurs travers ridicules.

Mariages et conséquences amuse explose ces satanés apparences qui nous gouvernent et accumule les éclats de rire dans une étude de la vie et de la fugacité de l’amour à vous faire frémir.

Muriel Hublet
Spectacle vu le 23-10-2013
Théâtre Royal des Galeries
Print ou PDFPrint ou PDF
Présentation du spectacle :
Résumé :
Mariages et conséquences
titre>Banlieue de Londres, de nos jours. Dany a invité des amis de jeunesse autour d’un « thé-buffet » dans sa maison bourgeoise. Elle s’est beaucoup investie pour que cette rencontre soit une réussite et permette de consoler Clément qui vient de perdre sa fiancée. Mais sa venue va au contraire être un détonateur et révéler tous les mensonges, les frustrations et les aigreurs qui se sont accumulés durant tant d’années entre les protagonistes de cette petite bande.
L'affiche :
De Alan Ayckbourn
Avec :
Dany - Catherine Claeys
Evelyne - Valérie Marchant
Marianne - Aylin Yay
Clément - Bernard Cogniaux
Paul - Marc De Roy
Jean - Pierre Pigeolet
Mise en scène : Martine Willequet

Les prochaines représentations :
Théâtre Royal des Galeries

Et vous... Qu'en pensez-vous ?
738  Recommander Mariages et conséquences
 ?
Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Retour en haut de la page