Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Nos pages Facebook 

Jackie (un drame de princesse)

Présentation du spectacle :
Jackie (un drame de princesse) Dans les années 60, Jackie Kennedy était la représentation de la femme idéale, le «rêve» de nos grand-mères: une épouse soutenante, une mère aimante, belle, gracieuse, réservée. Une femme luttant pour correspondre à cet idéal. Une princesse soumise à la domination masculine. Aujourd’hui, on nous dit que les temps ont changé…

Jackie (un drame de princesse) est la nouvelle création théâtrale de Reste Poli Productions mise en scène par Olivier Lenel. Le spectacle s’articule autour du monologue Jackie écrit par Elfriede Jelinek (Prix Nobel de littérature en 2004) et tiré du recueil Drames de Princesses. Jackie, personnage aux facettes multiples représentées par deux comédiennes, Marie du Bled et Marie-Paule Kumps, parlant d’une seule voix et incarnant une femme en lutte qui se revendique autant qu’elle se défend.

Quel héritage avons-nous conservé de cette figure du glamour des années 60, trompée, ridiculisée, digne dans le veuvage, star de la presse... Avec un humour grinçant, le spectacle explore, à travers la figure de Jackie, la violence de l'effort exigé des femmes pour correspondre à l'idéal que notre société actuelle se fait d'elles. Un regard cynique et éclairant sur l'image que cette société impose à la figure féminine : mise en valeur sans être mise en avant.
Intervenants et précisions sur ce spectacle :
Avec Marie du Bled et Marie-Paule Kumps
Texte: Elfriede Jelinek
Traduction: Magali Jourdan et Mathilde Sobottke
Mise en scène: Olivier Lenel
Commentaires, notes de production, extrait, etc :
Infos pratiques
27 février au 10 mars 2018 à 20h00
Théâtre de la Vie
45 rue Traversière
1210 Saint Josse
02/219.11.86
Agenda:12156 Spectacle:12133
Critique & Concours

Les prochaines représentations :

Et vous... Qu'en pensez-vous ?
 Recommander Jackie (un drame de princesse) ?
Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Retour en haut de la page