Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Nos pages Facebook 

Notre critique de Europeana

EuropeanaQu’avez-vous retenu du XXème siècle ?
Chargées d’espoirs et de promesses, les premières années se sont très vite assombries, marquées par la Grande Guerre.
Devenu le siècle le plus meurtrier entre les innombrables conflits, les épidémies effroyables et l’apparition du terrorisme, tout n’y a pas été noir pour autant.
La fée électricité, les congés payés, la contraception, le droit de vote aux femmes, l’électronique, l’hygiène… ont aussi apportés leur petite pierre à ce monde en pleine mutation.

Loin d’un cours barbant, d’un désordre foutraque de dates, d’un indigeste alignement de faits, Virginie Thirion, inspirée par un texte de l’auteur tchèque Patrik Ourednik, fait revivre l’Europe du siècle dernier.
Europeana joue à l’élastique entre les périodes, sautille allégrement entre drames et avancées notables, épingle les nouvelles théories de l’époque ou ce qui a pu sembler comme des découvertes saugrenues.Europeana

Ce joyeux melting-pot est emmené tambours battants par Anne-Marie Loop.  Mr Loyal du cirque déjanté de nos souvenirs, elle sort de son chapeau quelques évènements marquants, les remet avec cocasserie et humour dans une perspective lucidement ludique et franchement impertinente.
N’hésitant pas, dans une franche camaraderie, à interpeller le public, elle incarne notre mémoire d’une Europe contrastée et pleine de paradoxes.
Energique, les yeux pétillants d’étoiles, elle nous entraîne d’un bout à l’autre de ces cents ans qui nous ont marqués, nous ont forgés.
Savoureux et tonique, Europeana est une madeleine de Proust, à déguster sans modération, sans crainte de prendre une ride ou de friser l’indigestion.
Mieux, on en redemande !

Muriel Hublet
Spectacle vu le 20-10-2015
Théâtre Les Tanneurs
Print ou PDFPrint ou PDF
Présentation du spectacle :
Résumé :
Europeanatitre>Les américains qui ont débarqué en 1944 en Normandie étaient de vrais gaillards ils mesuraient en moyenne 1m73 et si on avait pu les ranger bout à bout plante des pieds contre le crâne ils auraient mesuré 38 kilomètres.
L'affiche :
Texte Patrik Ourednik
Avec Anne-Marie Loop
Mise en scène Virginie Thirion

Les prochaines représentations :
Théâtre des Martyrs - Atelier

Et vous... Qu'en pensez-vous ?
 Recommander Europeana ?
Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Retour en haut de la page