Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Nos pages Facebook 

Le Repas des fauves

Présentation du spectacle :
Le Repas des fauves Pour sauver sa peau, tout est-il permis ?
1942. Dans la France occupée, sept amis se retrouvent pour fêter l’anniversaire de leur hôte. La soirée se déroule sous les meilleurs auspices, jusqu’à ce qu’au pied de leur immeuble soient abattus deux officiers allemands. Par représailles, la Gestapo investit le bâtiment et décide de prendre deux otages par appartement.
Le Commandant Kaubach, qui dirige cette opération, reconnaît en la personne du propriétaire, Monsieur Pélissier, un libraire à qui il achète régulièrement des ouvrages. Soucieux d’entretenir les rapports courtois qu’il a toujours eus avec le commerçant, le Commandant Kaubach décide de ne passer prendre les otages qu’au dessert… Et mieux : il leur laisse la liberté de choisir eux-mêmes les deux convives qui l’accompagneront. C’est ainsi que peut commencer : Le Repas des fauves.
Les bassesses de l'instinct animal ne tardent pas à se faire sentir chez les convives. Les amis sortent les griffes et montrent les crocs. Entre petites mesquineries et grandes trahisons, les vérités mises à jour vont faire grincer les dents et donner des sueurs froides. Tergiversations, coups bas, mauvaise foi, absence de dignité : la peur de mourir peut rendre raciste, homophobe, misogyne et cynique.

‘Le Repas des fauves’, c'est d'abord une histoire, de celles qui font parler et réfléchir et qui nous habitent bien plus que le temps de la représentation. Sur scène, la peur de la mort va faire exploser l’amitié si forte et si belle qui unissait cette troupe d’amis. Mais cette comédie dramatique n'oublie pas pour autant les rires. Des rires amers parfois, cruels aussi…
Un huis-clos haletant où le suspense fait froid dans le dos.

« Monter Le Repas des fauves, c’est mettre au jour la capacité vitale qu’ont toujours eue les Hommes à se préserver joyeusement, à s’étourdir d’égoïsme et d’insouciance quand l’orage gronde autour d’eux, c’est (également) impliquer le spectateur dans cette aventure, non comme juge, mais comme acteur d’une histoire à laquelle il aurait pu, ou pourrait être un jour confronté. » / Julien Sibre
Qui sont vraiment nos amis ? Que feraient-ils pour nous ?
Et nous, quels amis sommes-nous ? Et que serions-nous prêts à faire pour eux ?
Intervenants et précisions sur ce spectacle :
Avec Christel Pedrinelli, Stéphanie Van Vyve, Denis Carpentier, Marc De Roy, Dominique Rongvaux, Fabrice Taitsch, Lucas Tavernier et Michel Poncelet
d’après l’œuvre de Vahé Katcha
Mise en scène : Alexis Goslain
Commentaires, notes de production, extrait, etc :
Infos pratiques
mercredi 26 avril 2017 à 20h00
Le Palace - Maison Culturelle d'Ath
rue de Brantignies, 4
7800 Ath
068 26 99 99 - mca@mcath.be
Agenda:11511 Spectacle:10223
Critique & Concours
Notre Critique
Un petit bijou d’équilibre et de précision interpellant et captivant. Un chacun pour soi, dégoulinant de veulerie, où tous les coups sont permis. Jouissif et glaçant.
Lire la critique


Et vous... Qu'en pensez-vous ?
85  Recommander Le Repas des fauves ?
Retour à la page précédente
Retour à la page d'accueil
Nous contacter
Retour en haut de la page